Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Conatus

Grâce soit rendue aux puissants

28 Mai 2006, 13:46pm

Publié par Schneckenburger

Suivant que vous serez Puissants ou Misérables, les jugements de Cour, vous rendront Blanc ou Noir, disait La Fontaine. L'idéologie républicaine veut faire croire que la justice rend aujourd'hui ses jugements de manière impartiale. Les nobles âmes s'indignent alors que le Président Chirac vienne de gracier Guy Drut. Et il est vrai qu'en faisant croire aux puissants d'aujourd'hui - les ministres, les chefs d'entreprise - qu'ils pourront échapper aux peines, le Président Chirac porte un coup à l'institution judiciaire. Vous pouvez condamner les puissants, mais je m'arroge le droit de les gracier. Et tout petit baron, chef de parti, chef d'entreprise, V.R.P. du sport commercial pourra espérer un jour échapper à la peine. Beccaria, dans son livres Des délits et des peines, de 1764, nous invitait à refuser de la même manière les peines injustes et la grâce. Toutes les deux conduisent à se défier de la justice, et à commettre des crimes : soit parce que la justice apparaisse injuste dans la brutalité de ses sanctions ; soit que l'on espère un jour y échapper. Chirac vient de donner raison à ceux qui, par leur position sociale élevée, croient échapper aux foudres de la justice. Mais la Justice elle-même, l'Institution policière et judiciaire, nous a également habitué à l'injustice de ses peines. Les détournements de fonds opérés par les chefs d'entreprise ou les partis de gouvernement sont régulièrement amnistiés, lorsqu'ils ne sont pas carrément ôtés des délits. En revanche, au nom de la lutte contre l'insécurité, c'est tout le mouvement social qui se trouve criminalisé. Les milliers de jeunes - 4350 selon la police elle-même ! - arrêtés lors de leur lutte contre le CPE le savent bien. Déjà 71 d'entre eux ont été condamnés à des peines de prison ferme. Mais ils ne sont pas champions de saut d'obstacle. Ils ne cautionnent pas le sport marchandise. Ils ne défendent pas les contrats publicitaires.

Commenter cet article