Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Conatus

Ce n'est pas la rue qui gouverne !

4 Avril 2006, 12:12pm

Publié par Schneckenburger

Chaque mobilisation contre la volonté affichée par le pouvoir de transformer la société contre elle-même oppose ceux qui voient dans le gouvernement ce qui force le peuple à obéir à ceux qui se font les partisans de la désobéissance. Passons sur la mauvaise foi partagée par tous ceux qui, au pouvoir ou contre lui, arguent de la démocratie. Chacun confond ici la démocratie avec son intérêt, car chacun croit exprimer une majorité toujours introuvable. Ce n'est certes pas la rue qui gouverne : mais le veut-elle seulement ? La contestation par la rue ne vise pas à gouverner, à faire obéir, mais à réaffirmer la résistance à l'autorité. Et cet acte de refus en lui-même est un indice de la démocratie. Il y a des sociétés ou se refus est impensable. Dans les sociétés traditionnelles, car la politique n'y est pas conçue comme décision et discussion. Dans les dictatures, parce que la décision s'y impose sans discussion possible. Dans les républiques parlementaires, dès lors que la loi est censée s'appliquer dans toute sa force. En forçant le CPE le gouvernement tout entier, premier ministre, parlementaires, ne pouvait que s'exposer à cette contestation. Somme toute, la contestation est ici au contraire l'affirmation de la démocratie : mouvement par lequel le peuple ne se laisse pas forcer. Et dans la contestation, dans la foule, aussi bigarrée soit-elle, s'affirme autre chose que le refus inconsidéré. Les manifestants affirment leur existence et leur pouvoir de décider de leur vie, que veut leur dénier le CPE. Le CPE, en instituant la possibilité d'un contrat de dupes, d'un contrat qui n'engage que le salarié, niait justement la possibilité pour les salariés à affirmer leur simple existence. Le pouvoir l'a oublié : on ne peut faire l'impasse du peuple. Il découvre que toute négation entraîne une affirmation : à la négation du salarié répond le refus du CPE qui est une affirmation de soi.

Commenter cet article